GRAND BOUM à ETOILE MARINE ?

...... et encore en quête d'un syndic !

D'où peut venir la cabale et les paris sont ouverts ..... mais mon petit doigt m'a dit que le CS ne serait pas étranger.
Il est vrai que cette "pauvre" équipe a bien du mal et trouve là sans doute un moyen de pression  face au "gros méchant" Citya ; l'essai 2017 de refus de quitus a fait flop (bien évidement)

L'ODJ de l'AG 2018 est enfin sorti, et convocation dans les limites légales encore une fois.
Une excuse liée aux comptes tant par une reprise Belvia ardue que par une maternité réussie (félicitations à la maman .... et au papa)

Cependant, et toujours, la mission de contrôle de notre CS échoue totalement ..... et honte à eux

Pour mémoire, l'épisode CITE a échoué et rendez-vous en 2019 ; par contre, pour les initiés, les résultats de Citya la Rochelle sont fortement influencé par l'effet CICE (bravo Monsieur Frouin)

Et maintenant, qu'allons nous faire ?

Copie d'un message de travail d'un "collectif"

Bonjour à tous,

J’espère donc participer à la réunion de mercredi, et dans l’attente ….

En image, un examen pluriannuel de nos charges courantes
Deux vives critiques :
  • Les factures eau de 2017
  • Le budget « standard » depuis 3 ans
En l’état, il convient de refuser l’approbation des comptes


Au niveau du budget (nos appels) :
  • le poste chauffage doit d’une part faire ressortir un gain des travaux (économie pompe de circulation et isolation principalement) et d’autre part prendre en compte le certificat d’économie d’énergie de 15000 € (courrier de L. Frouin du 02 mai dernier)
  • le « coût » de la loge devient absurde
  • n’oublions pas que 5 % du budget sera appelé en plus (fonds travaux « automatique » voté en 2017) 
Concernant la demande de B. Surville, j’admire le détournement de la question – En fait le fond du problème serait non connexion au système collectif et bien sûr pas de frais fixes (la résolution 14 = connectés et connectables est jetée aux orties ?)

Enfin, la remise en cause du parc compteurs est-elle justifiée ? et pourquoi ? Je retiens :
  • L’amorce d’une privatisation complète des installations intérieures … et plus de campagne d’entretien des UTA (filtre ….)
  • L’argument changement de piles des compteurs en place (une pile coûte au maxi 30 € !)
  • Parer tout risque de fraude  …… et/ou répartition folklorique (cas de 2017principalement si vous y avez prêté attention pou vos deniers personnels)
  • Dans tous les cas, pourquoi ne pas l’avoir fait avec le chantier 2017 (mise en place des vannes de réglage de débit à l’entrée de chaque logement) ceci est très semblable à l’histoire des bardages (plan B) du chantier ravalement …..mais bof !
Attention : l’éloignement compteur – UTA peut être la source de sur- comptages importants – il est fondamental de maîtriser le seuil de comptage (= écart minimal de température entre les deux sondes )
A ma connaissance : compteurs actuels = 0.5 °C – projet = 0.125 °C ; sans parler des ajustements de débit ….
De plus, au niveau du régime de fonctionnement des PAC (situation actuelle) il est notable que nos installations internes ne sont pas compatibles (alternance chaud et froid selon la température extérieure !)
Pour tout ce dossier chauffage, y a t’il un pilote (chevronné) dans l’avion ? Je ne crois pas !

Bien cordialement

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Copropriété en délire