Un audit ..... d'enfer
La prometteuse dynamique de l'audit ..... à Etoile Marine
A J +24, pas de PV .... ni de fumée (sans illusion) et ne vous leurrez pas, nous ne parlons pas d'un audit coûteux et peu productif (à part refuser l'approbation) de nos comptes 2017 ....

Notre sujet concerne un fameux audit énergétique tout à fait inutile et bien sûr absolument pas moteur pour le devenir de notre copropriété.
Certes quelques économies liées à une confection sérieuse de l'isolation réelle des canalisations extérieures et aussi une variation de vitesse sur des pompes (solution prônée de longue date et refusée par un certain fossoyeur alors président de séance .... honte à lui !)

En extrait, un certain paragraphe qui laisse pantois face aux dérives absconses de nos gestionnaires .... qui manquent vraiment d'intelligence sinon de suite dans les idées.

9. Problématiques spécifiques
9.1. Confort :
De nombreux paramètres influent sur notre perception du confort thermique.  Pour simplifier la caractérisation du confort thermique, disons que plus l’ambiance est homogène, plus elle est confortable. Or, dans certains appartements, les baies vitrées sont éloignées des bouches de soufflage d’air chaud (sensation de parois froides), les poutres béton au plafond bloquent la diffusion de l’air au plafond, l’équilibrage du réseau de distribution de chauffage climatisation n’est pas correctement effectué, autant de paramètres qui contribuent à renforcer l’hétérogénéité de l’ambiance, donc l’inconfort. Par ailleurs, des fuites importantes ont été constatées sur le réseau de distribution d’air chaud. Sur le plan collectif, nous améliorerons le confort, en équilibrant le réseau de distribution hydraulique de sorte que la quantité de chaleur dissipée dans chaque appartement soit maximisée.
Sur le plan privatif, à titre indicatif, les copropriétaires non satisfaits du confort de leur appartement peuvent, à leur charge, sur les conseils d’un professionnel :
ü vérifier la qualité du circuit de distribution d’air chaud (vérification de la continuité des gaines, amélioration du circuit d’air, changement de l’emplacement de l’aspiration d’air pour les UTA, …)
ü modifier l’emplacement des bouches de soufflage par rapport à la configuration des lieux
ü augmenter la vitesse de ventilation de ses UTA (attention nuisance sonore)
ü changer le thermostat (emplacement et mode de régulation)
ü changer le ou les UTA, pour un nouveau modèle plus performant (sur le plan acoustique et thermique)
9.2. Comptage :
Le comptage est correct lorsque l’écart de température de l’eau entre l’entrée et la sortie de l’UTA est égal ou supérieure à 0,5°C (Source constructeur compteur). Ce qui n’a que très peu d’influence sur le bilan. En effet, nous avons estimé cette marge d’erreur de comptage à 7% maximum grâce aux résultats de l’étude thermique dynamique (on ne compte pas les appels de puissance impliquant un delta T inférieur à 3°C).


Nota : depuis 2010, il est indéniable que certains compteurs ont été défaillants, ils ont fait l’objet de travaux de remplacement. Ils sont tous opérationnels. L’exploitant se doit d’être vigilant à ce sujet.  Depuis la remise en état du parc des compteurs, le conseil syndical effectue des mesures comparatives des consommations tous les trimestres pour vérifier leur bon fonctionnement.

Nota : depuis 2010, il est indéniable que certains compteurs ont été défaillants, ils ont fait l’objet de travaux de remplacement. Ils sont tous opérationnels. L’exploitant se doit d’être vigilant à ce sujet.  Depuis la remise en état du parc des compteurs, le conseil syndical effectue des mesures comparatives des consommations tous les trimestres pour vérifier leur bon fonctionnement.

Et dire que la fabuleuse dernière AGO vous 

en fait reprendre pour dix ans ..... à pleurer 

..... à condition de vivre jusque là et bien des 

nôtres  casseront leur pipe avant !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Copropriété en délire