Arnaque sur les retraites

Les retraites ...... le grand chambardement !

"On ne nous dit pas tout ..... " pour pasticher une célèbre Anne et pour faire encore plus simple suite aux deux billets précédents.

Définitions :

  • Salaire soit le salaire brut mensuel - limité à 1 PASS soit de l'ordre de 3400 €
  • Taux de cotisations = pourcentage du salaire brut qui contribue à acheter des points de retraite
  • Taux de solidarité  : de l'ordre de 2.5 (salariés actuel) à 2.81 % (projet), il ne produit pas de points
  • Taux de remplacement (en brut) = pourcentage entre le montant de la retraite et le salaire ; il est plus élevé (de l'ordre de   13 % en net)
  • Valeur du point : pour un prix d'achat de 10 €, elle représente sa valeur à l'échéance d'une carrière complète (qui respecte durée de cotisations et/ou âge de départ) ; pour le système actuel, une valeur du point rapportée à un prix d'achat de 10 € est calculable .... dite valeur équivalente
J'aurai sa peau ?

Selon le système actuel, deux  grandes familles d'actifs ou salariés : le "Privé" ( salariés et travailleurs indépendants) et le "Public" (fonctionnaires et régimes spéciaux SNCF, RATP, .....).

La première famille est caractérisée :
  • par des taux de cotisations bien définis (23.32 % pour le salarié privé dont 40 % à sa charge soit 9.33 %)
  • une durée de cotisation (carrière complète) de 43 ans et un âge de départ à 62 ans
  • un taux de remplacement qui tend vers 65 % du salaire
La seconde famille est caractérisée :
  • par un taux de cotisations de l'ordre de 10.8 % à la charge du salarié auquel se rajoute un taux de l'employeur de 30 à 70 %
  • une durée de cotisation variable selon les filières .... de 15 ans à tendance actée de 43 ans et un âge de départ ..... de 30 à .....62 ans (acté)
  • un taux de remplacement qui tend vers 75 % du salaire
Le projet de retraite "universelle" dit à points, et pour tous est caractérisé :
  • par un taux de cotisations  définis (25.31 % pour tous avec 40 % à la charge du salarié soit 10.12 %)
  • une durée de cotisation implicite de 43 ans et un âge de départ à 64 ans (âge "pivot")
  • un taux de remplacement qui tend vers 60 % du salaire.
Le tableau suivant résume taux de cotisation (contributive) et taux de remplacement (à l'échéance) pour les deux familles et le projet

Nota : 
  1. Pour les travailleurs indépendants, le taux (minimum 17.75 %) est assis sur le salaire déclaré instruit dans le DIS .....
  2. Pour le "Public", la cotisation "patronale" présente une absurdité certaine ..... et peut devenir un dû à ajouter au salaire ..... pour une certaine convergence .....
  3. Tous les actifs sont lésés par le système universel et notamment les salariés du privé avec une hausse de 8 % de la cotisation contributive et une baisse du taux de remplacement de 5 %
Le graphe suivant compare les valeurs de point depuis 2017 et projection 2025 ....  



Nota : 
  1. RB = régime de base (dit retraite "Sécu")
  2. RC = régime complémentaire (ARRCO et AGIRC fusionné)
  3. RM = Mix de RB et RC au prorata des taux de cotisations
  4. RU = régime universel
Commentaires :
  • La valeur du point équivalente du régime de base est une constante qui n'a pas été traitée lors des paramétrages antérieurs !
  • La valeur du point ARRCO/AGIRC  a été ajustée par les gestionnaires ; l'extrapolation 2025 suit la tendance antérieure (2017 - 2020 quasiment actée)
  • La valeur du point "universelle" de 0.55 ne saurait évoluer sans une variation du prix d'achat, et l'indexation sur les salaires prônée  par le projet est trompeuse par omission ou oubli (comme disait un certain Jean Paul !)
A suivre : et à priori sans relation .....

Petite trêve ?

  • L'équilibre du système universel qui est paramétrique ..... et prématuré (effet de la baisse du chômage !)
  • L'âge "pivot" qui n'est qu'un recul déguisé de l'âge de la retraite

Enfin en intermède, une citation d'Anne à méditer : 
Les français y ont horreur des inégalités mais ils adorent les privilèges. et souvent, 'inégalités' c'est le nom que tu donnes aux privilèges des autres.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Copropriété en délire