SOS Retraite

Rapport d'étape .....

A l'aube d'un 49.3 ou autres turpitudes propres aux godillots de notre"démocratie" honteuse, il me semble opportun de préciser l'objet de la mêlée et quelques avis personnels.

Laurent Berger .... doux rêveur ?

Pour les passifs soit une majorité à priori, il est opportun de passer un certain temps à digérer une certaine étude d'impact de quelques 1000 pages. Cette étude me semble enrichissante sans forcement en accepter toutes les données et autres conclusions. Je vous en communique le site l

Pour ma part, j'en retiens la complexité d'un actuel plombé par les errances d'un passé "chacun pour soit" et trop égoïste sans doute en partie la faute de syndicats en quête de notoriété sinon de fric pour ses leaders .....
Je note le travail assez conséquent des rédacteurs ..... depuis deux ans !

Nous pouvons reconnaître au président l'idée d'une mise à plat par le biais d'un soit disant système universel qui consiste à donner à chacun les mêmes droits au prorata de cotisations assises sur ses revenus. Un fondamental non précisé à l'époque a été la durée de cotisation ..... remplacé par l'âge ....
Bien entendu, quelques difficultés de transition sont inhérentes à l'application .... mais l'ensemble est cohérent vu par l'étude et difficile de contester hormis la durée de transition.

Un mot sur les stratégies qui ont été très mauvaises et d'abord par une pédagogie quasi nulle sinon absconse du gouvernement et puis les partenaires sociaux qui ont rongé chacun leur os afin de gagner des voix les uns sur les autres en laissant de côté la majorité des concernés ....

Pour le reste, la comptabilisation en points est évidente ... et n'est absolument pas une nouveauté. De même, l'âge de la retraite n'est pas un tabou mais bien un paramètre évident entre activité et retraite (à l'exclusion des pensions propres à certains métiers).

Dans le dur et pour mon avis personnel, deux aspects sont critiques :

  • l'âge d'équilibre (et honni le nom de pivot) qui en fait serait l'âge de taux plein soit un maximum et à mon sens, il est parfaitement anti-social de favoriser par un bonus ceux qui ne sont pas "fatigués" et/ou ont encore un travail au delà ..... Bien sûr un âge légal (éventuellement associé à la "pénibilité" et/ou carrière longue) doit être dans la loi (suppression de la durée). Dans la même rubrique, la possibilité de cumuler emploi et retraite doit être mieux encadrée en particulier pour ...... les élus et autres profiteurs payés par nos deniers .... 
  • la valeur des points (achat et service), et sans parler de leur indexation dont l'historique est inconnu, est l'objet d'une fixation initiale critique et doit être mieux encadrée ..... En effet il y a la toute la différence entre un système actuel et le système pour nos petits enfants qui par exemple entraîne un chute de 10 %  du taux de remplacement (salarié du privé) selon les  données du gouvernement de décembre dernier.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'immunité grégaire

Une marche ratée .... vers la dictature ?