L'immunité grégaire


Gestion précaire ...... d'un covid 19

En préparation, le gain vs retraite des élections non reportées .... merci Emmanuel

C'est quoi le virus ?
Je vous fais grace de la différence entre virus .... et bactérie, sachant que tout est microbe !
Cependant, pour la mémoire :
Que veut dire le mot Covid-19 ?
Le mot Covid-19 désigne la pathologie, la maladie provoquée par le coronavirus responsable d’une pandémie au début de l’année 2020.
De la même façon qu’en 2003 un coronavirus avait entraîné une épidémie de SRAS (acronyme de syndrome respiratoire aigu sévère), celui de 2020 est à l’origine d’une pandémie de Covid-19, ou par abréviation, de Covid.
Par raccourci, le mot Covid-19 est parfois utilisé pour désigner le virus lui-même.
D’où vient ce mot ?
Le mot Covid-19 est apparu le 11 février 2020, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a renommé le virus connu jusque-là sous le nom technique de 2019-nCov, et couramment appelé coronavirus de Wuhan. Ce renommage a notamment pour but d’éviter de stigmatiser la région qui est le foyer de cette pandémie .
Covid-19 est formé à partir des syllabes co et vi empruntées au mot coronavirus, et de l’initiale du mot anglais disease, qui signifie « maladie, pathologie ». Le nombre 19 correspond à l’année d’apparition du virus chez l’être humain : 2019.
Masculin ou féminin ?
Quand le mot a été forgé par l’OMS, celle-ci n’a donné aucune indication sur son genre et spontanément, en le reprenant, les francophones l’ont utilisé au masculin : le Covid-19. Début mars 2020, cependant, l’OMS a commencé à employer ce terme au féminin. L’information a d’abord été reprise par les médias québécois, qui ont incité à dire la Covid-19, en ajoutant que le mot anglais disease se traduisait en français par le nom féminin maladie.
Mi-mars, des médias français ont à leur tour commencé à employer Covid-19 au féminin. Il est trop tôt pour dire si cet usage sera repris à grande échelle ou si les deux genres vont coexister.
De plus, il a déjà son monument :

Gare ..... au virus ! Il ne passera pas ....
Il y a bien des manières de quantifier la pandémie officielle en date du 11 mars. Comme c'est bizarre, et la veille de la première allocution d'Emmanuel arcebouté sur des élections qui via le Sénat lui donnera le pouvoir absolu ! Même Agnès est au turbin sans parler d'un Edouard "coupé" en deux .... mais bof .... ceux qui vont mourir attendrons.
Ci-dessous, un peu touffu ..... mais initialisé dès début mars et à disposition du cher Conseil scientifique ..... on peut l'espérer .... quoique .....


Après avoir lu, écouté, un peu de pragmatisme et des alertes  "nettes" dès le 8 mars ..... alors aveuglé  par des histoires de clusters ...... nous n'avons rien vu venir alors qu'il suffisait de regarder l'Italie et surtout la Chine

Pour suivre l'évolution de l'épidémie, le meilleur et significatif paramètre serait le nombre de décès !




 A suivre ce dimanche 22 mars 2020 en plein confinement

Suite prévue demain 24 mars avec une aggravation non négligeable de l'état des lieux

Suite reportée et foin de chiffres qui ne semblent plus vouloir rien dire !

Les points à retenir sinon à développer :

  • "catastrophe" en EHPAD  ..... idem pour l'Italie qui en comparant la mortalité avec l'année précédente fait de macabres constats
  • les malades à domicile soit quasiment autant qu'à l'hôpital et dont les "soignants" sans protection eux ne sont pas "honorés"
  • la"nécessité" relative de la réanimation ...... selon l'âge et/ou l'état du malade : qu'en pense le fameux conseil scientifique !
  • le rôle du confinement soit d'étaler le même nombre de morts en 3 mois ....
  • choix du modèle de suivi ..... taux glissant 8    .... 15 jours 
  • comparaison de stratégies dont la Chine, la Corée du sud et maintenant les USA
  • .....
Reprise ce 30 mars 2020

Les déclarations de Jérôme ...... le grand chef "compteur" sinon conteur sont enfin opérationnelles sinon parlantes.
Ainsi, nous comprenons par l'outil de suivi retenu soit le nombre de réanimation :
  • le besoin de postes en réanimation
  • le constat ..... (à venir) d'une inflexion propice à gérer le confinement
En image l'état des lieux au 29 mars ; la projection est selon le taux d'augmentation quotidien .... extrapolé

Tenons le cap ..... !

Un mot sur les personnes à risque et nous avons bien compris qu'il ne faut pas être âgé et/ou disposer d'un système immunitaire affaibli et nous croyons que notre civilisation n'euthanasie pas (hors EHPAD) ses malades.

Un mot sur le confinement et nous avons compris :
  • Qu'il permettait d'étaler les besoins de réanimation sinon .... d'obsèques
  • Qu'il pouvait faire espérer tant une disparition du virus que la découverte de remèdes ou vaccin ..... espoir à 4 à 6 mois
  • Qu'il n'évitait pas le risque de rebond à 6 mois ..... 1 an
  • Qu'il retardait la création d'une immunité dite collective (ou grégaire)
Des outils de suivi : en dehors du suivi vu par Jérôme ci-dessus, une présentation pratique est suggérée, définie et appliquée à la suite ....
  • L'effet exponentielle des phénomènes peut être exploité en en captant la dérivée soit le taux d'augmentation quotidien dans notre cas ...... la formule "Puissance" sous excel est "excellente"
  • Sur un historique de données il peut y avoir la détermination d'un taux "cumul" soit du jour J à l'origine (environ la première donnée significative) ; plus parlant pour un phénomène dont la constante de temps (contamination - détection) est de 4 à 12 jours, le choix de 8 jours est préféré et détermine un taux "glissant"
  • Le graphe ci-dessus est glissant avec en ordonnée les quantités
  • A des fins de comparaison, il est significatif de paramétrer en ordonnée le taux ..... ainsi, 1.25 par exemple signifie que l'augmentation en pourcentage du nombre de cas est de 25 %  ...... chaque jour depuis l'origine ou moyenné sur les 8 derniers jours ....
Il est utile de comparer les "performances " de nos voisins plus ou moins proches ...... avec en abscisse le nombre de jour depuis la prise "au sérieux" de la ....... pandémie !
Ainsi : (Chine et Corée du Sud sont des références "SGDG" ... mais ont le bonheur d'exister en terme de calendrier sinon durée !) 

Ce suivi des décès n'intègre pas EHPAD et .... à domicile en France et sans doute pour Espagne et Italie



Ce suivi "glissant"  des cas confirmés est influencé par la "politique" nationale de détection selon les décisions et/ou moyens 

Sur un plan international en retenant les pays "significatifs" au niveau déclaration, le tableau suivant précise l'état des lieux pour le suivi taux décès "cumul"  ...... Chine et Corée du Sud sont en référence en notant la procédure spécifique de ce dernier pays.


A suivre : Parlons de test (PCR ou sérologique) ....














Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une marche ratée .... vers la dictature ?